Actualités des publications des enseignants-chercheurs

Isabelle BEYNEIX et Sylvie HEBERT

Revue Trimestrielle de Droit Commercial

Publication d’un article dans la Revue trimestrielle de droit commercial d’octobre-décembre 2012.

« La prise en compte de l’entrepreneuriat par le droit »

Pour arriver à définir l’entrepreneuriat, il faut forcément tenter de cerner la notion d’entreprise en droit et plus précisément celle de la petite et moyenne entreprise.
Jusqu’à présent ces notions n’ont jamais été définies en droit et relèvent uniquement de l’économie. L’entrepreneuriat sous-tend naturellement l’idée de commencement d’une activité économique sous forme sociale ou sous forme individuelle. L’entrepreneuriat semble donc a priori concerner uniquement les petites et moyennes entreprises. Il se trouve qu’il est souvent assimilé à tort à l’entreprise lato sensu alors qu’il n’a de raison d’être qu’à l’aune des seules petites et moyennes entreprises. L’entreprise peut être définie comme un ensemble de biens exploité de manière indépendante ou sous le couvert d’une forme sociale, elle est certes appelée à évoluer, mais a déjà atteint sa maturité économique. Au contraire, la PME obéit aux mêmes critères, mais débute une activité économique qui doit faire ses preuves et perdurer.


Damien FORTERRE et Valérie PAONE

La revue des sciences de gestion

Publication d’un article dans La revue des sciences de gestion de septembre-octobre 2012

« La responsabilité sociale (et environnementale) de l’entreprise ou RSEE : repenser le socle théorique. Analyse et arbitrage par le degré d’exposition globale. »

La Responsabilité Sociale et Environnementale de l’Entreprise (RSEE) repose à l’origine sur une démarche volontaire des entreprises favorisant la performance sociale. Cependant le principe volontaire qui laisse trois options possibles (l’adhésion, le refus, ou l’évitement (C.Oliver, 1991) semble considérablement affaibli ces dernières années. La RSEE apparait comme la seule option possible pour les entreprises (D.Litvin, 2003). Il est devenu difficile de trouver une société transnationale que n’y réfère pas. Le concept s’impose désormais à elles (N.Barthe, 2006). Cependant, la RSEE est davantage perçue comme un déni démocratique dans la société civile (Attac 2003), exacerbant la critique et fragilisant par conséquent leur réputation.

Sur la base des travaux de R.H. Miles (1987) et de ceux de J. Weber et D.M. Wasieleski (2003), sur le degré d’exposition globale (DEG), ce travail s’est intéressé aux modalités actuelles d’adhésion et à la dynamique de diffusion de la RSEE. Il propose à partir d’une étude qualimétrique, une relecture de la connaissance des modalités d’adhésion qui sous tendent la démultiplication et la diffusion généralisée des politiques de RSE. 


Frédéric DEMERENS, Carole BONNIER, Christopher HOSSFELD et Anne LE MANH

Issues in Accounting Education

Publication d’un article dans Issues in Accounting Education de décembre 2012

« A French Experience of an IFRS transition »

In 2005, IFRS became mandatory for consolidated financial statements of French-listed companies. Our students had increasingly international backgrounds, internships, and jobs after graduation. Therefore, we felt the need to modify our French GAAP based introductory accounting class to a course using IFRS. This article describes the challenges we faced and the solutions we adopted. Since French GAAP is rules-based and IFRS principles-based, the technical challenge was to change from a bookkeeping-oriented approach to one where students have to define and analyze various transactions with respect to the conceptual framework using broader economic and financial concepts. We also had to deal with a pedagogical challenge to change student behavior from a learning attitude of repeating answers to one of finding answers, which meant further developing their analytical, synthesis and judgment skills. Class material had to be modified to reflect better the complex reality and to leave room for judgments. This new approach also raised challenges in terms of providing feedback to students and in terms of grading and student evaluation. By raising awareness about these issues, we want to contribute to a smoother transition when switching accounting classes from local GAAP to IFRS in other countries.


Frédéric DEMERENS et Jean-Louis PARE

Revue internationale PME

Publication d’un article dans la Revue internationale PME, vol. 24, Nos 3-4, 2011

« Quel enseignement de la finance entrepreneuriale ? Une proposition pragmatique »

Les besoins et modalités de financement des firmes innovantes ou à forte croissance ont donné naissance ces dernières années à un champ théorique et professionnel nouveau : la finance entrepreneuriale. Cet article propose, d’une part, de relever les particularités de ce champ relativement aux autres champs de la finance et, d’autre part, de présenter l’ancrage théorique et pratique et les enjeux pédagogiques permettant de bâtir une formation en finance entrepreneuriale. La concrétisation de ces réflexions a conduit à l’élaboration d’un programme mastère spécialisé qui illustre, en dernière partie, le propos. Nous espérons que cet article contribuera au développement des formations en finance entrepreneuriale qui, par les exigences économiques actuelles, devraient être amenées à se répandre tant en France qu’à l’international.


Doudou SIDIBE et Raymond SANER

International Business and Management

Publication d’un chapitre d’ouvrage dans International Business and Management, 2012

« Intersection of Roles Between States and Multinationals in Emerging Markets »

The aim of this chapter is to describe and discuss the growing intersection of roles and functions between states and multinationals in the field of diplomacy and how diplomatic skills are needed to support transnational companies in their search for markets in emerging countries. Transnational enterprises face multi-stakeholder engagements in the BRICS and increasingly employ techniques and strategies similar to the repertoire of tools used by diplomats and foreign affairs departments. Given the rapidly changing international business environment, we can observe the emergence of private commercial diplomacy. This chapter provides a detailed analysis of these new developments and seeks to explore the negotiations between multinational corporations and states, between multinationals and other stakeholders (local authorities, traditional leaders, NGOs etc.) and between multinationals. This analysis will focus on multinationals in emerging countries (Brazil, Russia, India, China).