Les 24h chrono de l’entrepreneuriat en Australie

Depuis 2011, Novancia et l’ANRT organisent, chaque année à Paris, les 24H chrono de l’entrepreneuriat® spécial doctorants, un challenge qui amène une dizaine d’équipes de doctorants CIFRE à imaginer et présenter un projet de création d’entreprise innovant. Cette année le dispositif a été transféré en Australie sous le titre de « The Australian-French Entrepreneurship Challenge ».

24 heures pour créer une entreprise !

Accompagnés de coachs et d’experts, les participants ont une journée et une nuit non-stop, soit 24 heures, pour ficeler tous les aspects de leur projet : business plan, stratégie commerciale, prévisions financières, dépôt de brevets…

Novancia avait déjà réalisé un transfert international de cette pratique en République tchèque en 2012. Ce dispositif a par ailleurs récemment été sélectionné comme bonne pratique par l’Ambassade de France, l’Ambassade d’Australie, le Ministère australien de l’Industrie. Novancia et l’ANRT ont été invités à réaliser un transfert de cette pratique pédagogique en Australie.

Les 24h chrono doctorants Australie ont ainsi eu lieu les 3-4 juin 2016 derniers sur le campus de l’Australian National University (ANU) à Canberra. Il a rassemblé une cinquantaine de doctorants. Leurs projets portaient sur l’agriculture et les sciences vétérinaires, les sciences médicales, les sciences de l’informatique, la chimie et la biotechnologie. 

 

Les gagnants de l’édition 2016

À l’issue des 24 heures, chaque groupe a présenté son concept devant un jury de professionnels chargé de désigner le vainqueur.

C’est un dispositif portatif pour tester la qualité de l’eau qui a remporté cette édition.

« L’idée est que des touristes devant se rendre dans des pays en développement pourraient trouver dans les aéroports des lots de lentilles de microscope adaptables aux caméras des smartphones. En cas de doute concernant la qualité de l’eau, ils auraient alors la possibilité de tester des échantillons d’eau en déposant quelques gouttes sur ces lentilles. Grace à une app de reconnaissance d’image, ces lentilles permettraient de détecter la présence de parasites », explique John Rivers de la Research School of Biology.

L’équipe de John était composée de doctorants de plusieurs écoles et universités australiennes et françaises.

Les vainqueurs de l'édition australienne des 24h chrono de l'entrepreneuriat spécial doctorants