La négociation internationale dans les conflits en Afrique

  • Doctorant
    Bayock, Emmanuel Tonton
    Université de Douala, Cameroun
    Faculté des sciences juridiques et politiques

Abstract

The concept of negotiation is a symbol of a problematic vision of the relations between natural or legal persons, public or private, national and international non-governmental organizations, as it is illustrative of the dialectical modes of peaceful settlement of certain disputes between conflicting parties. Dealt with by the United Nations and the late Organization of African Unity, now the African Union through their respective charters, it tends to promote international peace and security by promoting a peaceful settlement of certain disputes by an extra judicial way. But the interventions of both organizations through a variable geometry involvement in the conflicts are never excluded especially when negotiations fail. Referring to the various sources and relevant norms of international law and European law and the practice of States, this article demonstrates that the negotiation appears both as a prerequisite graceful duty imposed by the United Nations to the parties in conflict, which evolved in Africa from a single guide line under the OAU, to direct involvement of the AU through its security and peace Council when these negotiations fail principle.

Keywords

negotiation, conflict, dispute, Africa.


Résumé

Le concept de négociation est emblématique d’une vision problématique des rapports entre les personnes physiques ou morales, publiques ou privées, organisations non gouvernementales nationales et internationales, autant qu’il est illustratif de la dialectique des modes de règlement pacifique de certains différends entre les parties en conflit.

Instrumentalisé par les Nations Unies et l’Organisation de l’Unité Africaine devenue par la suite l’Union Africaine à travers leurs chartes respectives, il tend à promouvoir la paix et la sécurité internationales en préconisant un règlement pacifique de certains différends par voie extra judiciaire. Mais les interventions des deux organisations à travers une implication à géométrie variable dans les conflits ne sont jamais exclues surtout lorsque les négociations échouent.

Convoquant les diverses sources et normes pertinentes du droit international et du droit communautaire ainsi que de la pratique des Etats, cet article démontre que, la négociation apparait à la fois comme un devoir gracieux préalable imposé par les Nations Unies aux parties en conflit qui a évolué en Afrique d’un simple principe directeur sous l’OUA, vers une implication directe de l’UA à travers son conseil de sécurité et de paix lorsque ces négociations échouent.

Mots-clés

négociation, conflits, différends, Afrique.


Téléchargez la communication