Négocier la paix au XVIIe siècle : retour sur le traité des Pyrénées

  • Vivet, Emmanuel
    Iréné : institut de recherche et d’enseignement sur la négociation, France

Résumé

L’intention est de faire un lien entre l’Histoire et la Négociation, en tant que champs disciplinaires qui peuvent apprendre l’un de l’autre. Si la science politique, la théorie des jeux, le droit ou la psychologie sont souvent mis à contribution pour étudier les phénomènes de négociation, c’est moins le cas de l’histoire, pourtant riche d’enseignements.

Le principe de la communication serait de mettre en regard le récit d’une négociation ancienne avec les éléments théoriques dont nous disposons aujourd’hui.

Elle étudierait une négociation célèbre, le traité des Pyrénées, qui met fin à 23 ans de guerre et un siècle et demi de rivalité entre l’Espagne et la France, alors que la première voit son hégémonie européenne décliner et l’autre, sa puissance croître. Nous sommes en 1659. Les deux royaumes sont prêts à la paix et les deux premiers ministres, Mazarin et Don Luis de Haro, négocient pendant deux mois sur une île située exactement à la frontière.

Après un récit factuel des enjeux et des solutions mises en œuvre, l’article analysera comment les deux acteurs, et notamment Mazarin, gèrent 3 questions délicates : le protocole, d’abord, dont la rigueur pouvait gêner les contacts et qu’il a fallu assouplir tout en le respectant ; les concessions territoriales, ensuite, essence des intérêts des Etats à l’époque et qui donnent lieu à un subtil marchandage ; mais c’est surtout la question de l’honneur qui sera mise en valeur. Cette question était cruciale pour l’Espagne mais elle empêchait d’avancer vers des solutions créatives intégrant les vrais intérêts. Mazarin parvient à prendre en compte cet aspect tout en le contournant. Dès lors, l’article creusera cette question de l’honneur, en lien avec la problématique dite des négociations valorielles, ou identitaires, pour voir comment l’art d’un Mazarin peut nous apprendre à gérer ces questions qui sont, finalement, encore d’actualité aujourd’hui dès que l’on parle de conflits identitaires.

Mots-clés

histoire diplomatique, négociations valorielles, identité, protocole, logistique


Téléchargez la communication