The impact of story bound entrepreneurial role models on self-efficacy and entrepreneurial

Publication

International Journal of Entrepreneurial Behaviour & Research
Volume 18 issue 6

Published : 2012, Start page : p630

The impact of story bound entrepreneurial role models on self-efficacy and entrepreneurial intention
Eric Michael Laviolette, Miruna Radu Lefebvre, Olivier Brunel
(pp. 720 - 742)

Abstract

L’objectif de ce papier est de mesurer l’impact des modèles de rôles symboliques, féminins et masculins, positifs et négatifs sur l’auto-efficacité et l’intention entrepreneuriale des étudiants. La littérature entrepreneuriale se focalise principalement sur l’expérience de maîtrise et les modèles de rôles réels et positifs comme antécédents de l’auto-efficacité entrepreneuriale. Les modèles négatifs, l’éveil émotionnel et la persuasion verbale sont rarement examinés, bien qu’ils aient été théorisés comme des sources de l’auto-efficacité par Bandura (1961).

Nous avons conduit une recherche expérimentale sur 276 étudiants. Nous avons mesuré l’identification au modèle de rôle, l’attitude envers le modèle, l’éveil émotionnel, l’auto-efficacité entrepreneuriale et l’intention entrepreneuriale (techniques d’équation structurelle et de modélisation).

L’exposition à des modèles de rôles symboliques renforce l’auto-efficacité et l’intention comportementale si les étudiants s’identifient aux modèles de rôles, s’ils ont des attitudes favorables aux messages de sensibilisation et s’ils ont un éveil émotionnel favorable au témoignage. Les modèles de rôle de succès renforcent l’identification et génèrent des attitudes favorables envers le message, améliorant ainsi l’auto-efficacité et l’intention entrepreneuriales. Pour certains participants, les modèles d’échec renforcent également la relation entre auto-efficacité et intention entrepreneuriale. Le cadrage du message, le genre du modèle de rôle et la persuasion verbale ont des effets modérateurs sur ces résultats.

Nous discutons les implications de ces résultats pour la recherche en entrepreneuriat et l’éducation entrepreneuriale. La prédominance des modèles de rôles masculins devrait être questionnée et contrebalancée par une exposition plus forte à des modèles féminins. Nous interrogeons également la prédominance des modèles de rôles positifs et soulignons les apports éducatifs des modèles négatifs.