L’international, un enjeu fort du parcours Master

L’apprentissage multi-culturel constitue un axe pédagoqique majeur du Master.
Pour tout manager appelé à négocier avec des partenaires étrangers ou à développer ses activités au-delà des frontières, l’ouverture internationale est capitale.

Témoignage

Laura Matias , étudiante en Master 2e année – majeure entrepreneuriat et développement d'activités innovantes

Laura Matias,
étudiante en 2année du Master,
majeure entrepreneuriat et
innovation

« Mon stage de 4 mois s’est e-ffectué à Dublin. Le monde du business tourne beaucoup autour du modèle anglo-saxon, c’est la raison pour laquelle j’ai voulu partir dans un pays anglophone. Assistante de manager d’une école de langue, d’informatique et de management, j’ai mené diverses missions marketing pour accroître la notoriété de l’école en organisant des événements et en animant les réseaux sociaux. J’ai eu la possibilité de former et de déléguer des tâches. Leur méthode de management vous pousse à vous surpasser et à être le meilleur en prenant des initiatives. »

L’anglais… mais pas seulement

Pour s’ouvrir au monde, la première clef reste la parfaite maîtrise des langues.

Pour perfectionner les connaissances en langues étrangère, le cursus au sein de Novancia intègre ainsi l’enseignement de 2 langues obligatoires dont l’anglais et propose une 3e langue optionnelle.

Parmi les multiples possibilités, les étudiants ont le choix entre des cours[1] d’allemand, d’espagnol, d’italien, de chinois, de russe, d’arabe, de portugais ou de japonais.

[1] Sous réserve d’un effectif d’étudiants suffisant et du rythme de l’alternance pour les étudiants apprentis.
LV3 conditionnée par LV2.

La maîtrise de l’anglais

Langue incontournable pour la construction d’un projet international, l’anglais est particulièrement valorisé à Novancia.
Les étudiants peuvent suivre l’intégralité de leur cursus en anglais.
La préparation aux tests de langue internationaux (TOEIC et BULATS) permet de valider les acquis de chacun.

 


Immersion culturelle

Sur le campus, l’immersion culturelle est de mise !

En 1re et 2e années de Master, des étudiants internationaux rejoignent les cours, créant une ambiance cosmopolite où chacun s’enrichit d’un travail en équipe pluriculturelle.

L’international fait également partie du contenu pédagogique des enseignements (cours de stratégies de développement international, géopolitique et géo-économie, marketing international, développement commercial international, négociation internationale ou encore management et projets interculturels).

Enfin, des professeurs internationaux enseignent toute l’année sur le campus.

Expatriation

4 mois d’expatriation sont intégrés au cursus.

S’expatrier, c’est appréhender la culture d’un pays et être capable d’interagir en anglais voire dans la langue du pays…

C’est pourquoi, En 1re ou 2e année, les étudiants en temps plein ont le choix entre un semestre académique dans l’une de nos 90 universités partenaires[2] [3], un double-diplôme[3] (Russie, Suède, Allemagne) ou un stage à l’étranger.
Quant aux étudiants en apprentissage, ils peuvent développer un projet à l’étranger grâce à l’entreprise à laquelle ils sont rattachés ou s’en détacher et suivre une mission à l’étranger, qu’elle soit associative ou dans une autre entreprise.

[2] Échanges universitaires (Europe, Amérique du Nord, Amérique latine, Asie, Afrique). L’étudiant qui part chez un partenaire académique est dispensé des frais de scolarité chez le partenaire.
En savoir plus sur les semestres d’études et les doubles diplômes

[3] Spécificités pour étudiants intégrés directement en 2e année du Master :
L’expatriation sous la forme d’un échange académique n’est pas accessible. Dans le cas où une expatriation de 4 mois minimum n’a pas déjà eu lieu en Master 1 ou en 4e année du cursus antérieur, les étudiants devront impérativement effectuer leur période d’expatriation sous la forme d’un stage en entreprise (4 mois minimum à l’étranger sur la période de 6 mois de stage obligatoires en fin de 2e année) pour valider le diplôme.